0
Rechercher

Article du Vendredi : Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski

As salamu Alekoum mes chers frères et sœurs, en ce vendredi béni nous allons vous parler de


est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier 1881. Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.


Les romans de Dostoïevski sont parfois qualifiés de «métaphysiques», tant la question angoissée du libre-arbitre et de l'existence de Dieu est au cœur de sa réflexion.

Portrait par Vassili Perov (1872).


La relation de Dostoïevski avec le monde musulman est méconnue. Pourtant, le romancier russe a, à maintes reprises, fait référence au Coran, à l’islam et au prophète Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui). Nous pouvons retrouver cette citation qui exprime sa relation avec le Prophète Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui) :


« Le grand prophète de l’islam est monté jusqu’au trône du Grand Créateur et L'a rencontré. Moi, je crois fermement à son ascension avec tout mon cœur ».

Il est probable que Dostoïevski ait lu le Coran dès les années 1840 en traduction russe ou française. Ainsi, nous retrouvons un exemplaire du Coran en français dans la bibliothèque personnelle de Dostoïevski.


L’intérêt de Dostoïevski pour le prophète réapparaît dans d’autres romans et dans différents registres. Dans Crime et châtiment, le personnage principal Raskolnikov range Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui) à égalité avec César et Napoléon parmi tous les législateurs et instituteurs de l’humanité» qui ne s’arrête ni devant le sang ni devant la violence pour imposeur leur «idée» et leur loi aux «créatures tremblantes». Là encore, Dostoïevski semble être sous l’influence de la littérature orientaliste du XIX siècle qui a rangé Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui) parmi les grands personnages de l’histoire universelle.


La figure de Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui) qui va apparaître dans les autres romans de Dostoïevski laisse entrevoir une vision de l’homme qui tend plus du côté du surhomme nietzschéen que du surhomme nihiliste de Crime et châtiment une grande figure qui fonde un nouveau système de valeurs qui succède à la destruction de l’ancien.

C’est dans ce sens qu’on pourrait voir l’image que se fait Dostoïevski de Muhammed (la paix et la bénédiction soient sur lui), celle d’un homme qui les autres pour fonder quelque chose de grandiose.

4 vues0 commentaire

  NEWSLETTER

©2020 by AL MUSLIM.

Tous droits réservés©