Rechercher

N°5 Spéciale Ramadan, Coran tefsir : Al Baqara n°2 verset 187

Dans la sourate Al Baqara (n°2), Allah a mentionné cinq versets (versets 183 à 187) qui mentionnent le jeûne du mois de Ramadan et ses règles.


Connaître le sens des versets du Coran est très important car c'est ainsi que l'on pourra les mettre en pratique.


Ainsi, dans ce document nous allons, avec la permission d'Allah, apporter certaines explications sur le sens de ces versets.


Explication du cinquième Verset :


Allah a dit dans la sourate Al Baqara n°2 verset 187 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Il vous a été permis d'avoir des rapports sexuels avec vos femmes durant la nuit du jeûne (1).

Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles (2).

Allah sait que vous trompiez vos propres personnes (3) mais Il s'est repenti envers vous et vous a pardonné (4).

Maintenant, ayez des rapports avec elles (5) et recherchez ce qu'Allah a écrit pour vous (6).

Et mangez et buvez jusqu'à ce que vous apparaisse clairement le fil blanc du fil noir de l'aube puis complétez le jeûne jusqu'à la nuit (7).

Et n'ayez pas de rapports avec elles pendant que vous êtes en retraite spirituelle dans les mosquées (8).

Voilà les limites d'Allah, ne vous en approchez pas ! (9)

C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses signes, afin qu'ils pratiquent la taqwa (10) ».


(1) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Il vous a été permis d'avoir des rapports sexuels avec vos femmes durant la nuit du jeûne ».


Le début de ce verset montre qu'Allah a permis aux époux d'avoir des relations sexuelles durant les nuits du mois de Ramadan qui précèdent des journées de jeûne.

(Ahkam Min Al Quran Al Karim de Cheikh 'Otheimine vol 1 p 652)


La formulation arabe du verset montre que cette chose est désormais permise mais qu'elle ne l'était pas auparavant.

(Tefsir Al Qortobi vol 3 p 186)


En effet, ceci est une facilité venant d'Allah qui a levé la règle qui était en vigueur au début de l'Islam.

Au départ, lorsqu'un jeûneur rompait son jeûne, la nourriture, la boisson et les relations sexuelles ne lui était permises que jusqu'au moment où il accomplissait la prière du 'icha où qu'il s'endorme.

S'il s'endormait ou priait le 'icha alors la nourriture, la boisson et les relations sexuelles étaient interdits jusqu'au début de la nuit suivante et les musulmans ont trouvé dans cela une grande difficulté.

(Tefsir Ibn Kathir vol 1 p 242)


D'après Al Bara Ibn 'Azib (qu'Allah l'agrée): « Lorsqu'un homme parmi les compagnons du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) jeûnait, au moment de rompre le jeûne s'il s'endormait avant de rompre son jeûne alors il ne devait pas manger durant toute la nuit et le jour qui suivait jusqu'à la fin de la journée.

Qays Ibn Sirma Al Ansari (qu'Allah l'agrée) était entrain de jeûner et au moment de rompre son jeûne il est allé vers son épouse et lui a dit : Est-ce que tu as de la nourriture ?

Elle a dit : Non, mais je vais partir pour demander quelque chose pour toi.

Durant la journée il travaillait et alors il s'est endormi.

Lorsque sa femme est revenue, lorsqu'elle l'a vu, elle a dit : Tu as manqué ton repas !

Au milieu de la journée suivante, il a perdu connaissance et on a mentionné cela au Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).

C'est alors que le verset suivant a été révélé : -Il vous a été permis d'avoir des rapports sexuels avec vos femmes durant la nuit du jeûne-.

Alors les musulmans ont été très content de la révélation de ce verset.

Et il a également été révélé : -Et mangez et buvez jusqu'à ce que vous apparaisse clairement le fil blanc du fil noir- ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1915)


D'après 'Ali Ibn Abi Talha, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Dans le passé, durant le mois de Ramadan, lorsque les musulmans priaient le 'icha, les femmes et la nourriture leurs étaient interdites jusqu'au même moment de la journée qui suit (*).

Puis certaines personnes parmi les musulmans ont eu des rapports avec les femmes et ont consommé de la nourriture durant le mois de Ramadan après le 'icha.

Parmi ces gens, il y avait 'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée).

Ils se sont plaints de cela au Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et alors Allah a révélé : -Allah sait que vous trompiez vos propres personnes mais Il s'est repenti envers vous et vous a pardonné. Maintenant, ayez des rapports avec elles...- ».

(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tefsir n°2935 et authentifié par Cheikh Salim Hilali dans Al Isti'ab Fi Bayan Al Asbab vol 1 p 110)


(*) C'est à dire jusqu'au coucher de soleil de la journée qui suit.


(2) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles ».


Allah a dit également dans la sourate Ar Roum n°30 verset 21 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et parmi Ses signes, il y a le fait qu'Il a créé pour vous des épouses de votre espèce afin que vous trouviez du repos auprès d'elles et Il a mis entre vous de l'amour et de la miséricorde ».


Et Il a dit dans la sourate Al A'raf n°7 verset 189 (traduction rapprochée du sens du verset) : « C'est Lui qui vous a créé d'une seule âme (*) et dont Il a tiré son épouse afin qu'il trouve du repos auprès d'elle ».


(*) C'est à dire Adam (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).


D'après 'Amr Ibn Dinar, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit à propos du verset -Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles- : « C'est à dire qu'elles sont un repos pour vous et vous êtes un repos pour elles ».

(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tefsir n°2929 et sa chaîne de transmission est authentique)


Dans cette partie du verset, Allah a mentionné la raison pour laquelle Il a abrogé l'interdiction des relations sexuelles entre les époux durant les nuits du mois de Ramadan.

Cette raison est que les époux ne peuvent pas se passer l'un de l'autre et ils sont ainsi comme un vêtement l'un pour l'autre.


Allah a pris l'exemple du vêtement pour illustrer cette relation car le vêtement permet de cacher sa nudité et de la protéger.

Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a également fait une allusion à cela dans le hadith suivant :

(Tefsir Sourate Al Baqara de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 346, Tefsir Tabari vol 2 p 139)


D'après 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô vous les jeunes ! Celui d'entre vous qui en a la capacité qu'il se marie car ceci va lui faire davantage baisser le regard et sera plus chaste pour le sexe.

Et celui qui n'en a pas la capacité alors qu'il jeûne car le jeûne sera pour lui une protection ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5065 et Mouslim dans son Sahih n°1400)


(3) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Allah sait que vous trompiez vos propres personnes ».


La tromperie à laquelle Allah fait allusion est le fait que des gens parmi les musulmans ont eu des rapports avec leurs épouses et ont profité de la nourriture et la boisson durant ces nuits à des moments où cela leur était interdit.


De plus, il est à noter qu'Allah a précisé qu'ils ont trompé leurs propres personnes car en faisant cela c'est à eux-même qu'ils ont fait du tort.

(Tefsir Al Qortobi vol 3 p 191)


D'après Sa'id, Qatada (mort en 127 du calendrier hégirien) a dit à propos du verset -Allah sait que vous trompiez vos propres personnes- : « La tromperie qui a été pratiquée par les gens était qu'ils consommaient de la nourriture, de la boisson et avaient des rapports avec les femmes après avoir dormi.

Ceci est la manière dont ils trompaient leurs propres personnes.

Puis Allah leur a permis la nourriture, la boisson et d'avoir des rapports sexuels avec les femmes jusqu'au lever de l'aube ».

(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tefsir n°2929 et sa chaîne de transmission est authentique)


Remarque : Il y a dans cela un mérite de 'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée).


En effet, 'Omar (qu'Allah l'agrée) faisait partie des gens qui ont trompé leurs propres personnes en ayant des rapports sexuels après avoir dormi et Allah a modifié Sa législation et a accordé cette facilité à la communauté suite à cela.

(Ahkam Al Quran de Ibn Al 'Arabi vol 1 p 91)


D'après Kourayb, 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Avant qu'il ne soit révélé sur le jeûne ce qui a été révélé, certes les gens mangeaient et buvaient et les femmes leur étaient permises et lorsque l'un d'entre-eux dormait, il ne pouvait plus manger, ni boire ni avoir de rapport sexuel avec son épouse jusqu'à ce qu'il rompe son jeûne le lendemain.

Il nous est parvenu que 'Omar Ibn Al Khatab (qu'Allah l'agrée) a eu un rapport avec sa femme après avoir dormi alors que le jeûne du lendemain lui était obligatoire.

Il est donc allé vers le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et a dit : Je me plains auprès d'Allah et auprès de toi de ce que j'ai fait.

Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : Et qu'as-tu donc fait ?

'Omar (qu'Allah l'agrée) a dit : Mon nafs (1) m'a enjolivé la chose et j'ai eu un rapport avec ma femme après avoir dormi alors que je voulais jeûner le lendemain.

Ils disent que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : Tu n'es pourtant pas le genre de personne qui fait cela !

Alors le Livre (2) a été révélé : -Il vous a été permis d'avoir des rapports sexuels avec vos femmes durant la nuit du jeûne- ».

(Rapporté par Moussa Ibn 'Oqba comme cela est mentionné dans le Tefsir de Ibn Kathir p 242 et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Al 'Oujab Fi Bayan Al Asbab vol 1 p 437)


(1) C'est à dire la partie de la personne qui la pousse vers le mal.


(2) C'est à dire le Coran.


(4) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « ...mais Il s'est repenti envers vous et vous a pardonné ».


C'est à dire qu'Allah a accordé une facilité aux croyants et a pardonné à ceux qui avaient été injustes envers eux-même en mangeant, en buvant ou en ayant des relations sexuelles à un moment de la nuit où cela leur était interdit.


Le repentir d'Allah envers les croyants est à comprendre, dans ce verset et dans les versets qui suivent, dans le sens où Allah a accordé une facilité aux croyants.

C'est cette expression qu'Allah a utilisé afin de montrer que sans cette facilité, les gens seraient tombés dans le péché en pratiquant ce qui leur aurait été interdit ou en délaissant ce qui leur aurait été imposé.

(Tefsir Al Qortobi vol 3 p 191, Tefsir Sourate Al Baqara de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 347)


Allah a dit dans la sourate Al Mouzammil n°73 verset 20 lorsqu'il mentionne l'abrogation de l'obligation de la prière de nuit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Il sait que vous ne saurez jamais passer toute la nuit en prière et s'est donc repenti envers vous ».


Allah a dit dans la sourate An Nissa n°4 verset 92 lorsqu'il mentionne l'expiation que doit faire la personne qui a tué un croyant de manière involontaire (traduction rapprochée du sens du verset) : « Celui qui ne trouve pas (1) devra donc jeûner deux mois consécutifs. Ceci est un repentir venant d'Allah (2) ».


(1) C'est à dire celui qui ne trouve pas l'argent suffisant pour affranchir un esclave ou ne trouve pas d'esclave à affranchir.


(2) C'est à dire une facilité venant d'Allah car, en effet, la personne qui a tué un croyant involontairement n'a commis aucun péché duquel il lui serait obligatoire de se repentir.

(Tefsir Al Qortobi vol 3 p 191)


(5) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Maintenant, ayez des rapports avec elles ».


C'est à dire que, durant les nuits du mois de Ramadan, vous pouvez désormais avoir des rapports sexuels avec vos épouses quand vous le souhaitez et de la manière que vous souhaitez à condition de ne pas pratiquer la sodomie ni d'avoir des rapports durant les menstrues ou durant les nifas (écoulement de sang du sexe de la femme qui suit l'accouchement).

(Tefsir Sourate Al Baqara de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 352)


(6) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « ...et recherchez ce qu'Allah a écrit pour vous ».


Lorsqu'Allah a accordé aux croyants la permission d'avoir des rapports sexuels durant toute la durée des nuits du mois de Ramadan, Il a ensuite voulu leur rappeler qu'ils ne doivent pas uniquement rechercher par cela à assouvir leurs envies et leurs besoins mais qu'au contraire ils doivent rechercher avec cela ce qu'Allah a écrit pour eux.


Il y a trois points qui rentrent dans l'expression -ce qu'Allah a écrit pour eux- :

(Touhfatoul Mawdoud Bi Ahkam Al Mawloud de l'imam Ibn Al Qayim p 9)


- Premier point : Les enfants


C'est à dire qu'Allah encourage les croyants à rechercher par leurs relations sexuelles à obtenir ce qu'Allah leur a écrit comme descendance.


D'après Ibn Abi Najih, Moujahid (mort en 104 du calendrier hégirien) a dit à propos du verset -et recherchez ce qu'Allah a écrit pour vous- : « Il s'agit du fait d'avoir un enfant ».

(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tefsir n°2966 et sa chaîne de transmission est authentique comme cela est mentionné dans l'ouvrage Al Sahih Al Masbour Min Al Tefsir Bl Ma'thour vol 1 p 293)


- Deuxième Point : La récompense que l'on obtient en ayant un rapport sexuel


D'après Abou Dhar Al Ghifari (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a une aumône dans le fait que l'un d'entre vous ait un rapport sexuel ».

Ils ont dit : Ô Messager d'Allah ! L'un d'entre nous va assouvir son envie et il va obtenir une récompense dans cela ?

Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne voyez-vous pas que s'il l'avait assouvi dans l'interdit (*) il lui aurait été inscrit un péché pour cela ?

Eh bien, de la même manière, s'il l'assouvi dans ce qui est permis, il obtient une récompense ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1006)


(*) C'est à dire dans la fornication, la masturbation...