Rechercher

N°1 Spéciale Ramadan, Coran tefsir : Al Baqara n°2 verset 183

Dans la sourate Al Baqara (n°2), Allah a mentionné cinq versets (versets 183 à 187) qui mentionnent le jeûne du mois de Ramadan et ses règles.


Connaître le sens des versets du Coran est très important car c'est ainsi que l'on pourra les mettre en pratique.


Ainsi, dans ce document nous allons, avec la permission d'Allah, apporter certaines explications sur le sens de ces versets.


Explication du premier verset :


Allah a dit dans la sourate Al Baqara n°2 verset 183 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Ô vous les croyants (1) ! Le jeûne vous a été imposé (2) comme il a été imposé à ceux qui sont venus avant vous (3) afin que vous atteignez la taqwa (4) ».


(1) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Ô vous les croyants ! ».


C'est à dire : Ô vous qui croyez en Allah et Son Messager, qui les rendez véridiques et avez une ferme conviction dans leurs paroles !

(Tefsir Tabari vol 2 p 92)


Il y a deux leçons à tirer du fait qu'un verset commence par un appel d'Allah envers les croyants.


Tout d'abord, cela montre que la parole qui va suivre est une parole d'une grande importance car cet appel va attirer l'attention de celui qui est visé.


D'après 'Awf, 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) a dit : « Si tu entends Allah dire -Ô vous les croyants !- alors écoute avec attention car il s'agit d'un bien qu'Il ordonne ou d'un mal qu'Il interdit ».

(Rapporté par Abou Nou'aym dans Hiliya Al Awliya vol 1 p 130. Voir 'Omdatou Tefsir de Cheikh Ahmed Chakir vol 1 p 619)


Ensuite, le fait qu'Allah s'adresse aux croyants montre que le fait d'appliquer la chose demandée dans le verset fait partie intégrante de la foi et que le fait de délaisser cette chose est un manque et une faiblesse dans la foi de la personne qui la délaisse.

(Ahkam Min Al Quran Al Karim de Cheikh 'Otheimine vol 1 p 621)


Remarque : Les versets qui commencent par -Ô vous les gens !- sont des versets qui ont été révélés durant la période mecquoise tandis que les versets qui commencent par -Ô vous les croyants- ont été révélés durant la période médinoise.


D'après 'Alqama, 'Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) a dit : « Les versets dans lesquels se trouve -Ô vous les croyants !- ont été révélés à Médine et ceux dans lesquels se trouve -Ô vous les gens !- ont été révélés à La Mecque ».

(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°4354 et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Ithaf Al Mahara vol 10 p 382)


Remarque n°2 : À quel moment le jeûne du mois de Ramadan a-t'il été imposé ?


L'imam Nawawi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit: « Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a jeûné neuf mois de Ramadan car le jeûne a été imposé durant le mois de Cha'ban de la deuxième année après son émigration à Médine et il est mort durant le mois de Rabi' Al Awwal de la onzième année après l'émigration à Médine ».

(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 6 p 250. Voir également Al Tabaqat Al Koubra de Ibn Sa'd vol 1 p 214 et les annotations de Cheikh Ahmed Chakir au Mouhala de Ibn Hazm vol 6 p 120)


(2) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Le jeûne vous a été imposé ».


Les savants sont en consensus sur le fait que dans la langue arabe, le jeûne / الصِيَام signifie le fait de s'abstenir, quelle que soit la chose de laquelle on s’abstient.

(Ahkam Al Quran de l'imam Ibn Al 'Arabi Al Maliki vol 1 p 106)


Dans la législation islamique, le jeûne est le fait de délaisser les actes annulatifs avec l'intention du lever de l'aube au coucher du soleil.

(Tefsir Al Qortobi vol 3 p 123)


Remarque :

Les explications sur cette définition et sur les piliers du jeûne peuvent être consultées sur le lien suivant : Les piliers du jeûne


Ce verset montre que le jeûne est une obligation.

Ceci est également montré par les textes prophétiques et le consensus des savants.


D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L'Islam est bâti sur cinq choses: l'attestation qu'il n'y a pas d'autre divinité qui mérite d'être adorée si ce n'est Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah, l'accomplissement de la prière, le fait de s'acquitter de la zakat, le fait de jeûner le Ramadan et le hajj ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°8 et Mouslim dans son Sahih n°16)


L'imam Nawawi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit: « Le fait que le jeûne du mois de Ramadan soit une obligation est une chose sur laquelle il y a un consensus.

Les preuves du Coran, de la Sounna et du consensus sont évidentes sur cela.

De plus les savants sont également en consensus sur le fait qu'il n'y a pas de jeûne obligatoire en dehors du jeûne du mois de Ramadan ».

(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 6 p 252)


Remarque n°1 : Il y a plusieurs conditions qui doivent être présentes pour que le jeûne soit obligatoire.


Ces conditions sont détaillées sur le lien suivant : Les conditions d'obligation du jeûne du mois de Ramadan


Remarque n°2 : Le délaissement du jeûne du mois de Ramadan est un grand péché.


Voir les liens suivants :

- La gravité de rompre le jeûne d'un jour de Ramadan sans excuse

- La gravité du fait de ne pas jeûner durant le Ramadan



(3) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « Le jeûne vous a été imposé comme il a été imposé à ceux qui sont venus avant vous ».


C'est à dire qu'Allah a également, dans le passé, imposé le jeûne aux juifs, aux chrétiens et aux autres communautés précédentes.

Par contre, cela ne signifie pas forcément que leur jeûne était identique à celui de la communauté musulmane au niveau du moment où il doit être accompli ou au niveau de sa durée.


Il y a plusieurs leçons qui peuvent être tirées du fait qu'Allah a mentionné l'obligation du jeûne dans les anciennes communautés.

Nous nous contenterons de citer trois de ces leçons.


Tout d'abord, cela montre le grand mérite du jeûne et la gravité de le délaisser sans excuse.

En effet, le fait qu'Allah impose un acte à chaque communauté montre clairement l'importance de cet acte par rapport aux autres actes et que chaque religion ne peut être complète qu'avec l'application de cet acte.


Ensuite, cela motive les musulmans à appliquer cet ordre divin et à jeûner comme Allah le leur a imposé.

Allah a mentionné dans le Coran (sourate 3 verset 110) que la communauté musulmane est la meilleure des communautés et ainsi, si les anciennes communautés ont jeûné comme Allah le leur a demandé, les musulmans sont bien plus en droit de devoir respecter cet ordre divin car ils sont la meilleure des communautés.


Enfin, ceci permet de faciliter le jeûne aux musulmans et de les tranquilliser afin qu'ils ne se disent pas qu'Allah leur a imposé cet acte difficile sans qu'il n'ai été imposé précédemment aux autres communautés.

En effet, lorsqu'une personne doit faire face seule à une situation difficile, surmonter cette épreuve seule est plus difficile à faire que si d'autres personnes sont, comme elle, face à cette situation difficile.


(Voir Tefsir Sourate Al Baqara de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 317, Taysir Al Karim Ar Rahman de Cheikh Sa'di p 86)


(4) Allah a dit (traduction rapprochée du sens du verset) : « ...afin que vous atteignez la taqwa ».


Après avoir mentionné l'obligation du jeûne, Allah a mentionné la sagesse pour laquelle il a été imposé.

Cette sagesse est que, par le jeûne, les gens vont atteindre la taqwa.

(Taysir Al Karim Ar Rahman de Cheikh Sa'di p 86)


Il faut donc mentionner deux points afin que ce verset soit compris : que signifie la taqwa ? Et de quelle manière le jeûne permet t-il d'atteindre la taqwa ?


a. La définition de la taqwa


Dans la langue arabe, le terme -taqwa- signifie le fait que la personne se protège d'une chose qu'elle déteste et qu'elle craint.

(Tefsir Ibn Kathir p 83)


Dans la législation islamique, la taqwa signifie le fait que la personne mette une protection entre elle et le châtiment d'Allah en appliquant Ses ordres et en s'écartant de Ses interdits.

(Voir par exemple le Tefsir de Ibn Kathir p 234 ; Ar Risala Taboukiya de l'imam Ibn Qayim p 8 à 10 , Tefsir Sourate Al Baqara de Cheikh 'Otheimine vol 2 p 350)


Ainsi ce terme englobe toute la religion.

(Tefsir Ayat Min Kitab Allah de l'imam Muhammed Ibn 'Abdel Wahab p 143)


D'après 'Asim : Nous avons dit à Talq Ibn Habib (mort en 100 du calendrier hégirien) : Explique nous ce qu'est la taqwa.

Il a dit : « La taqwa est le fait d'oeuvrer dans l'obéissance d'Allah, en espérant Sa miséricorde et avec une lumière venant de Lui (*).

Et la taqwa est le fait de délaisser la désobéissance à Allah, par crainte d'Allah avec une lumière venant de Lui ».

(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans Kitab Al Iman n°99 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de cet ouvrage p 39)


(*) Le sens voulu par la lumière ici est la science provenant du Coran et de la Sounna.

(Voir Siyar A'lam An Noubala de l'imam Dhahabi vol 4 p 601)


Remarque : Les textes du Coran et de la Sounna mentionnent de très nombreux mérites de la taqwa.


Parmi ces mérites dans l'ici-bas : le fait que pratiquer la taqwa permet à la personne qu'Allah lui accorde une issue dans les situations délicates, qu'Il lui accorde sa subsistance par là où il ne s'y attendait pas et qu'Il lui accorde la science bénéfique.


Et parmi ces mérites dans l'au-delà : le fait qu'Allah va faire miséricorde aux gens qui ont pratiqué la taqwa, Il va leur donner une grande récompense et les faire rentrer dans le paradis.


Voici quelques textes sur ces points :


Allah a dit dans la sourate Talaq n°65 versets 2 et 3 (traduction rapprochée du sens des versets) : « Et celui qui pratique la taqwa d'Allah, Allah lui accorde une issue favorable et lui accorde de la subsistance par là où il ne s'y attendait pas ».


Allah a dit dans la sourate Al Anfal n°8 verset 29 (traduction rapprochée du sens des versets) : « Ô vous les croyants ! Si vous pratiquez la taqwa d'Allah, Il vous donnera un discernement (*), effacera vos péchés et vous pardonnera. Et Allah est le détenteur de l'immense grâce ».


(*) C'est à dire une science bénéfique par laquelle la personne pourra différencier le vrai du faux, la guidée de l'égarement et ce qui est permis de ce qui est interdit.

(Taysir Al Karim Ar Rahman de Cheikh Sa'di p 362)


Allah a dit dans la sourate Ali 'Imran n°3 verset 133 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et empressez vous vers un pardon de votre Seigneur et un paradis dont la largeur est celle des cieux et de la terre qui a été préparé pour ceux qui pratiquent la taqwa ».


b. De quelle manière le jeûne permet t-il d'atteindre la taqwa ?


Le jeûne est une adoration pour laquelle le serviteur délaisse pour Allah des choses dont il a envie (la nourriture, la boisson, les rapports sexuels).

Le serviteur délaisse ces choses durant son jeûne, même s'il est seul et capable d'assouvir son envie car la crainte d'Allah qui se trouve dans son coeur l'empêche de désobéir à Son Seigneur.


Ainsi, de la même manière qu'il le fait durant le jeûne durant le mois de Ramadan, le serviteur doit délaisser la désobéissance à Allah par crainte de Lui durant toute l'année et ceci est la taqwa.


Cheikh Souleyman Ruheili a dit : « Durant la journée de Ramadan, tu es affamé.

La nourriture est devant toi.

Aucune personne ne te vois mais tu ne prends rien de cette nourriture.

Tu as très soif. L'eau fraîche est devant toi.

Aucune personne ne te voit mais tu n'approches pas ta main de cette eau.

Pourquoi cela ?

Car Allah t'as interdit ceci et tu as peur de Lui.

Ainsi fais en sorte que ceci soit ta devise durant toute l'année et pour tout ce qu'Allah t'interdit -afin que vous atteignez la taqwa- ».

(Voir le lien suivant : )


Remarque :


Cheikh 'Otheimine a dit : « Ce verset montre qu'il y a une sagesse dans la législation d'Allah et qu'Allah ne légifère une chose que pour une sagesse.

Parfois nous connaissons cette sagesse et parfois nous ne la connaissons pas.


Lorsque nous